ARGILE

OH L’ARGILE, Oh MERVEILLE !… 

Depuis l’antiquité, nous avons utilisé l’argile pour ses vertus thérapeutiques. Les égyptiens connaissaient les propriétés antiseptiques en l’utilisant pour la momification. Les grecs utilisaient l’argile pour soigner des blessures ou des brûlures en faisant des cataplasmes.

L’argile est une terre volcanique  c’est une source naturelle de minéraux et d’oligo-éléments qu’elle renferme dans des proportions variables. L’argile désigne une grande variété de roches argileuses, qui peuvent être différentes couleurs (verte, rouge, bleue, jaune, grise, blanc, brune, rose…) Sa couleur varie en fonction des oxydes de fer (limonite) qu’elle renferme.

L’argile peut peut faire partie des outils du naturopathe. Utilisée en externe ou en interne elle est capable de reconnaître les tissus malades, les cellules mortes, les toxines et les germes hostiles. L’argile capte ces substances indésirables, et parfois toxiques, pour les neutraliser et les transporter hors de l’organisme.

Les minéraux naturellement présents : Silice – Aluminium – Calcium – Fer – Potassium – Magnésium – Sodium – Manganèse – Phosphore –Cuivre – Cobalt – Lithium – Molybdène – Sélénium – Zinc

L’ARGILE EN INTERNE : L’efficacité thérapeutique de l’argile sera d’autant plus importante que celle-ci aura été exposée au soleil, à l’air et à l’eau des intempéries. Son utilisation en interne requiert les conseils d’un professionnel. En effet il existe des contre-indications majeures notamment en cas de constipations chroniques, hypertensions, ou de prise de d’huile de paraffine. La prise d’argile doit s’espacer de 2h de toute prise de médicaments même s’il ne s’agit que d’homéopathie ou de plantes médicinales..

Propriétés médicinales de l’argile :

L’argile possède un pouvoir absorbant, une action adsorbante, et des vertus antiseptiques. C’est un remède doté de l’intelligence de la nature. Il identifie le mal et le neutralise.

L’argile surfine peut être indiquée en interne pour :

  • Détoxification et cicatrisante du système digestif,
  • Ses propriétés anti-bactériennes,
  • Élimination de parasites (tube digestif),
  • Maux d’estomac, Diarrhée,
  • Soutien du système immunitaire
  • comble les carences
  • Amélioration de la respiration cellulaire,
  • Agent alcalinisant dans le corps…

PREPARATION A BOIRE

La veille au soir, préparer 1 verre d’eau DE SOURCE (par exemple Volvic ou Mont Roucous) dans lequel vous versez ½ à 1c. à c (augmenter petit à petit lors d’une cure de 21j) d’argile SURFINE. Mélanger avec une cuillère en en bois (jamais de cuillère en métal). Laisser reposer la nuit (minimum 4 heures). Le lendemain matin au réveil, boire l’eau argileuse pendant 7j puis les 14j suivant, boire le tout après remué la préparation (lait d’argile).

 

 

L’ARGILE EN EXTERNE

 

L’argile peut être utilisé en externe pour :

  • les douleurs inflammatoires et/ou articulaires,
  • réduire l’inflammation et zone de rétention d’eau causée par un traumatisme,
  • une infection bactérienne, un œdème,
  • une maladie de peau : acné, eczéma, éruption cutanée, psoriasis…
  • une blessure, une brulure,
  • un rajeunissement, hydratation de la peau et d’un nettoyage en profondeur,
  • augmenter le flux sanguin, la circulation, la stimulation lymphatique,

CATAPLASME D’ARGILE

Dès les premiers symptômes, on peut appliquer des cataplasmes d’argile que l’on renouvellera toutes les 3 heures. Quand la douleur s’estompera limiter à un cataplasme par jour. Vous pouvez y ajouter des huiles végétales et huiles essentielles.

Voici la recette avec de l’argile en poudre, mais il est possible d’utiliser de l’argile prête à l’emploi.

  • 1ère étape :Mettre l’argile verte en poudre dans un récipient. Verser de l’eau et mélangez, jusqu’à une consistance d’une pâte boueuse. Ni trop dur (son pouvoir absorbant diminue) ni trop liquide (le cataplasme va glisser).

 

  • 2ème étape :

Placez l’argile au centre d’un support de votre choix (bande de gaze, papier essuie-tout ou feuille de chou). Mettez une épaisseur d’environ 2 cm pour une action optimale. Prévoyez toujours une surface de cataplasme supérieure à la zone à traiter, car l’argile va s’étaler et il faut qu’il reste maintenu dans le tissu.

Appliquez le cataplasme à l’endroit désiré en mettant l’argile au contact direct de la peau. Evitez d’appliquer sur deux organes importants en même temps.

Bandez ensuite le cataplasme pour le maintenir en place. Dans l’idéal, évitez de bouger pour qu’il reste correctement posé.

 

  • 3ème étape :

Retirez le cataplasme d’argile lorsque l’argile est sèche. Enlevez si trop froid ou trop chaud ou en cas de gêne non défini. Jetez l’argile après usage – ne pas ré-utiliser.

 

QUELLE ARGILE CHOISIR POUR LA PEAU ?

Rose : peaux sensibles et réactives Jaune : peaux mixtes à grasses Rouge : peaux sèches à mixtes Blanche : peaux ternes et matures Verte : peaux grasses Rhassoul : tous types de peaux, particulièrement peaux acnéiques & points noirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *